ORGANISATION D' UNE PARTIE DE POKER ENTRE AMIS

Publié le par Emmanuel

La meilleure façon d’organiser une partie de poker chez soi avec des amis, est de suivre autant que possible les règles des vrais tournois tout en combinant la non élimination rapide des joueurs les plus faible avec la maîtrise temporelle d’une partie pour qu’elle ne soit pas interminable.
Pour cela vous allez trouver ici le meilleur compromis pour jouer au Texas Hold’em chez vous avec vos amis. 


Mise en place


1. L’affichette :

Si possible, faites une affichette avec la variante du poker auquel vous allez jouer. N’oubliez pas de préciser aussi le type d’enchère possible. Ex. : « Limit Texas Hold’em » (et de préciser les limites, voir ci-après). Exemple d’affichette page 21.
Vous indiquerez aussi sur l’affichette :
- la valeur de la cave de départ en jetons.
- les possibilités de recave et Add-on avec leur valeur (voir ci-après).
- La valeur des ‘Blinds’ avec un tableau: fixe ou évolutif (voir ci-après).
- La valeur des jetons selon leur couleur (voir page 10).
- Les places payées si il y en a (voir ci-après)
Si vous jouez toujours au même poker, ne marquez ni date ni heure sur votre affichette. N’hésitez pas à la mettre bien à la vue de tous chaque fois que vous recevrez chez vous, car au poker il est important que les règles soient clairement annoncées.

2. Matériel minimum :

- Une table avec des sièges adaptés à la table.
- Important aussi, disposer d’un tapis de jeux, le plus grand possible. Il en existe à des prix raisonnable sur internet comme des nappes, mais en feutrine pour les jeux de cartes. C’est pratique et cela s’adapte à toutes les tables.
- Un jeu de carte. Honorez vos hôtes avec un jeu en bon état et si possible avec des cartes en plastique.
- Le nombre de jetons suffisant pour tous les joueurs. Chaque joueur peut apporter son set de jetons, l’important est que les jetons ne soient pas marqués de valeur. Même des jetons de styles différent importe peu. C’est la couleur du jeton qui compte.
- Une bonne horloge, voire un chronomètre, pour savoir la valeur des Blinds (voir tableaux page suivante).

3. Les caves de départ (ou cave d’entrée) :

Normalement en tournois, chaque joueur doit payer sa cave d’entrée (ou de départ) afin de recevoir ces jetons.
Entre amis, si vous êtes novices ou si vous ne voulez pas jouer d’argent, je vous conseille de faire payer une participation de 1€ symbolique par joueur. Cela symbolise le paiement de la cave de départ par les joueurs afin qu’ils reçoivent leurs jetons ou qu’ils aient le droit d’utiliser les leurs. Cela donne aussi un caractère plus solennel à la partie et les joueurs seront moins désinvoltes. En outre cela limitera les Recaves et Add-on qui entraînent des parties interminable (vous comprendrez ci-après).
Sinon entre amis, les paiements des caves de départ peuvent se situer entre 1€ et 20€ si on veut rester raisonnable. La fourchette entre 5€ et 10€ est parfaite surtout si on accepte les recaves et Add-on (vois ci-après).

4. Début de la partie

Les règles du poker veulent que les places à la table soient tirées au sort. 2 méthodes :
a) Entre amis, mettre le jeton spécial ‘Dealer’ ou tout signe distinctif indiquant le Donneur à la place prévu pour le premier donneur.
Chaque place est tirée au sort une après l’autre en commençant par celle du donneur puis les places suivantes à sa gauche.
Mélangez le paquet de carte. Chaque joueur tire une carte n’ importe où dans le paquet. La carte la plus faible désigne le donneur. Si la carte la plus faible est double, tirée au sort par deux joueurs, les deux joueurs ayant cette même carte retirent une carte. La plus faible désigne celui qui s’assoit.
Tous les joueurs non encore assis retirent une carte pour la place suivante. Attribuer toutes les places ainsi.

b) Une méthode plus simple et rapide si il y a 13 joueurs maximum. Sur la table, placer devant chaque place une carte visible, toutes de même couleur (que des cartes trèfles par exemple). Préparez séparément un paquet avec les mêmes cartes mais d’une autre couleur. Mélangez les. Chaque joueur tire une carte qui lui indique sa place.


La partie se déroule selon la procédure expliquée en page 6 et suivante. Mais il y a encore quelques subtilités que vous devez maîtriser sur le déroulement d’une partie. 


La régulation des mises obligatoires :

Il s’agit de permettre à la partie d’évoluer si des joueurs sont trop timides dans leur mise non obligatoire.


LES BLINDS

Il s’agit de mises obligatoires que doivent acquitter les deux premiers joueurs à la gauche du Donneur. Le ‘Little Blind’ ou Petit Blind et le ‘Big Blind’ ou Grand Blind (ou Surblind). Pour les détails voir Page 6 et suivantes.

1. Les Blinds évolutifs :
C’est ici que la règle permet de faire évoluer la partie avec des joueurs trop timorés. La valeur des Blinds augmente au fur et a mesure que la partie avance. Les Gros Blind font de même puisque leur valeur est toujours le double du ‘Little Blind’. Ainsi les joueurs qui chacun leur tour deviennent Petit Blind et Gros Blind se retrouvent dans une position ou ils doivent autant que possible défendre leur mise lorsque celle-ci devient importante.

La meilleure façon de calculer l’évolution des Blinds est en fonction du temps. Une augmentation toute les 30min pour une partie classique. Mais on peut accélérer le jeu en réduisant le temps entre chaque augmentation des Blinds. La règle des Blinds précisant leur évolution doit être affiché sous forme de tableau. En anglais on appelle ces tableaux les ‘Blinds Schedule’.

Il faut bien sûr adapter la valeur des Blinds en fonction du nombre de joueurs et du nombre de jetons dont vous disposez. Tous va dépendre de la valeur du plus petit ‘chip’ (jeton) que vous aurez décidez : 1$, 5$ ou 10$. Généralement c’est 5$ en tournois privés de petite envergure. Entre amis 1$ est préférable.

Le tableau que vous pouvez placer sur votre affichette (ou deux affichettes si la place vous manque), est composé comme suit. Il comporte 3 colonnes. La première colonne indique des ‘Level’ (=niveau). Ces ‘Level’ correspondent à une durée fixe qui est ajoutée à chaque niveau et qui doit être précisée en bas de votre tableau (voir ci-dessous).
Le premier tableau ci-dessous précise la durée des ‘Level’ avec une colonne supplémentaire. Vous pouvez choisir cette option pour votre affichette entre amis et pour plus de clarté. Sinon le tableau à sa droite fait l’affaire.

Télécharger les exemples de tableaux ici

Maintenant, le mieux pour calculer automatiquement l’évolution des Blinds en fonction de la valeur de vos jetons, est d’utiliser le programme « Chips & Blinds Calculator » que vous pouvez télécharger ici.
Ce programme s’ouvre avec EXCEL de Microsoft et il est vraiment efficace. Vous pouvez même imprimer directement une affichette type automatique avec le tableau des Blinds etc.… comme celle de la page 21.
Ce programme calcule automatiquement :

- Le nombre de jetons par joueur et par couleur.
- L'évolution des mises obligatoires (Blinds).
- Le nombre de jetons par joueur pour les Recaves.
- Le paiement des joueurs
C’est le premier et seul programme de calcul de jetons automatique pour POKER que je connaisse.
Et on peut être fier puisque c’est l’équipe de Club-Quintessence qui l’a fait.

2. Les Blinds fixes :
Vous pouvez décider de donner un valeur fixe aux Blinds durant toute la partie, mais c’est fortement déconseillé pour ne pas rendre la partie trop fade. Cela est compréhensible si vous avez trop peu de jetons pour jouer.

La règlementation des ‘Ante’

Un ‘Ante’ est une mise obligatoire par tous les joueurs avant la distribution des cartes. C’est un peu la même règle que les ‘Blinds’ sauf qu’ici tous les joueurs payent. Aucune réglementation n’interdit les ‘Ante’ au Texas Hold’em. Mais il y aurait doublon avec les ‘Blinds’ car deux joueurs auraient deux mises obligatoires. Il est donc d’usage de ne pas utiliser les ‘Ante’ au Poker Texas Hold’em. 


La régulation des relances

Il s’agit des mises non obligatoires et libres que chaque joueur décide de faire ou de ne pas faire au cour d’un coup. Pour plus de clarté dans le déroulement d’une partie, ces mises que l’on appelle aussi les enchères, peuvent être encadrées afin d’éviter les excès de certains joueurs.

1er principe de base : le nombre des relances
Après une première mise (ou ouverture) par un joueur, il est d’usage au Hold’em de n’accepter que trois relances supplémentaires au maximum. Après une troisième relance, les autres joueurs suivent ou se couchent (passent).

2ème principe de base : la hauteur des relances
Lorsqu’un joueur ouvre les enchères et qu’il fait donc une mise au dessus de la valeur du ‘Big Blind’ ( ou Surbling), la règle de base est que pour relancer par-dessus cette enchère, les joueurs suivants devront augmenter l’enchère au moins à hauteur de ce qu’a rajouter le joueur précédent.
Exemple : La valeur du ‘Big Blind’ est de 20$. Le premier joueur après le ‘Big Blind’ (ou Surblind) ouvre et mise 50$, soit 30$ de plus que le ‘Big Blind’. Le premier joueur suivant qui souhaitera relancer cette mise devra rajouter au moins 30$ en plus de la mise précédente. Soit 80$ minimum au total.

Les limites fixes, Limit Hold’em :
Au ‘Limit Hold’em’, les joueurs ne peuvent augmenter les mises que dans les limites prédéfinies.
Exemple : Une partie en ‘Limit Hold’em’ 5$-10$. Les joueurs ne peuvent augmenter les mises que de 5$ au 1er et 2ème Tour (Voir page 6 et 7) et de 10$ au 3ème et 4ème Tour (voir Page 7). C'est-à-dire que si un joueur mise 40$ pendant le 2ème Tour, le joueur suivant ne pourra que passer, suivre à 40$, ou relancer à 45$ soit 5$ de plus maximum.

Le cas particulier des ‘Spread-Limit’ :
Dans une partie au ‘Spread-Limit Hold’em’ 2$-20$, les joueurs peuvent augmenter les mises du montant qu’ils veulent entre les limites prévues, soit ici entre 2$ et 20$ pour tous les tours. Un joueur pourra donc augmenter la mise de 17$ si il veut, mais toujours en respectant le principe de la règle de base à savoir qu’il doit augmenter l’enchère au moins à hauteur de ce qu’a rajouter le joueur précédent.

Le Pot-Limit :
Dans ce cas du ‘Pot-Limit Hold’em’ un petit calcul est nécessaire. Le principe est que le joueur qui veut augmenter la mise au maximum autorisé peut le faire à la hauteur du Pot au moment ou il mise. Ici un exemple s’impose pour bien comprendre :
- Le ‘Little Blind’ mise 5$                   → Le Pot = 5$
- Le ‘Big Blind’ mise 10$                    → Le Pot = 15$
- Le joueur suivant (3) suit à 10$         → Le Pot = 25$
- Le joueur suivant (4) veut augmenter la mise au maximum, il dit ’Pot’.
La mise du joueur n°3 étant de 10$, le joueur n°4 commence par miser 10$ 
                                                        → Le Pot = 35$
- C’est après ce paiement de la mise minimum pour suivre que l’on calcule la valeur du Pot. Donc ici le Pot=35$
Le joueur n°4 rajoute 35$ à sa mise initiale de 10$, soit une enchère totale de 45$. Le Pot est maintenant de 70$.

Le No-limit Hold’em :

Ici, il n’y a pas de limite aux montants des ouvertures et des relances. Chaque joueur peut jouer ce qu’il veut, le maximum étant son tapis, c'est-à-dire la totalité de ces jetons. Le joueur qui mise tous ces jetons dit « Tapis » ou « All-in ». A ce moment de la partie, tous les autres joueurs restants ne peuvent que suivre ou passer. Le joueur qui suit, fait aussi ‘Tapis’ mais il ne met pas tous ces jetons si son tapis est plus important que le 1er joueur qui a fait tapis (voir détail page 7).

Au Texas ‘No-limit’, quand un joueur fait tapis, l’élimination est brutale si il perd le coup. En général, le joueur qui fait ‘tapis’ ne pourra pas Recaver même si il l’a annoncé avant le coup (voir ’Les Recaves’ page 25). Mais entre amis, si l’annonce à été faite avant le coup, on peut accepter le retour du joueur si il rachète dans les temps une cave d’entrée. 



La régulation des Caves :

Une cave est la somme d’argent fictive en jeton que possède chaque joueur. Au début d’une partie, tous les joueurs ont la même somme en jetons. Il s’agit de la ‘cave de départ’ ou ‘cave d’entrée’. Il est utile de préciser la valeur de la cave de départ sur l’affichette si vous en faites une, ainsi que son prix d’achat pour participer.

Comme nous l’avons vu Page 24, les caves de départ ont un prix, même très modeste. Ce prix est important car au poker entre amis, il est possible de se refaire une santé en cours de partie pour ne pas être éliminé trop vite. Voici les deux méthodes possibles. On peut autoriser une seule méthode (la recave par exemple), mais généralement les deux sont réalisables au cours d’une partie car leur éventualité n’intervient pas au même moment.


Les Recaves :

Une partie de poker commence par une période de Recave qui débute au commencement de la partie et qui dure en général entre 1h et 1h30. Durant cette période, les joueurs peuvent reprendre une cave de départ pour le même droit d'entrée qu’ils ont payé pour leur 1ère cave, mais seulement si ils sont décavés, c'est-à-dire qu’ils ont perdu tous leur jetons.
Pour avoir droit à une Recave, le joueur en difficulté doit :
- Avoir sa cave en cours a zéro jetons. C'est-à-dire que le joueur devra attendre de ne plus avoir assez de jetons pour terminer sa mise.
- Avoir annoncé avant un nouveau Coup son intention de Recaver pour ne pas surprendre par pure tactique ses adversaires qui peuvent penser qu’il ne pourra pas suivre le coup et qu’il devra arrêter de jouer.
- Avoir annoncé au début d’un nouveau Tour son intention de Recaver si le joueur a engagé beaucoup de jetons au tour précédent et qu’il s’est mis en difficulté pour suivre ou relancer.
- Payer sa Recave au même montant que sa participation pour sa 1ère cave.
- Etre dans une partie ou la période de Recave n’est pas terminée.
- Ne pas avoir dit ‘Tapis’ ou ‘All-in’


Les ‘Add-on’ :

La grande différence avec la Recave, c’est que dans la période des ‘Add-on’ tous les joueurs peuvent racheter une cave supplémentaire et quelques soit leur tapis. Le joueur peut même être le plus fourni en jetons de toute la table, il peut acheter un ‘Add-on’.

Si on accepte les Add-on et que le prix de la cave d’entrée est très faible (entre 1€ et 5€), l’idéal est de limiter le nombre d’Add-on : soit un nombre limité d’Add-on possible par joueur, soit l’impossibilité d’acheter des Add-on après un certains temps, soit les deux solutions.
On peut aussi décider une seule Recave ou un seul Add-On par joueur. Ainsi, un joueur ne pourra pas cumuler une Recave puis un ‘Add-on’.

A savoir : Que faire lorsque un coup en cours est a cheval entre la fin de la période des Recaves et le début des Add-On ?
- Dés que la période des Recaves est terminée, si il y a un coup en cours, un joueur peut se Recaver si il à moins de jetons que la valeur du ‘BIG BLIND’ (ou surblind) en cours. On termine le coup sans Add-on possible.
- Au coup suivant, les Recaves ne sont plus possibles et tous les joueurs en lice peuvent acheter un ‘Add-on’.

A savoir : Au Texas Hold’em, un coup comporte 4 tours d’enchère possible comprenant la distribution d’un nouveau jeu de carte a chaque joueur, puis le dévoilement du Flop, du Turn et de la River.


Les doubles ‘Add-on’ :

Au bout d’un certain temps dans une partie de poker, la valeur des mises obligatoires (Blinds) devient très élevée. Ainsi, le joueur qui achète un Add-on se retrouvera de nouveau très vite en mal de jetons. C’est pourquoi, après un certain temps, généralement le vers le Level 8 (environs 3h30 de jeux), pour le même montant que l’achat d’un Add-on, on vous distribue le double de sa valeur.
Cette pratique du ‘Double Add-on’ doit être indiquée en début de partie. 



La distribution des jetons :

Combien de jetons et de quelle couleur par joueur ? C’est la question fatale et la difficulté des joueurs amateurs. Tous va dépendre des jetons dont vous disposez.

a) 1er Principe de base : calculer la cave de départ
1- Définissez la valeur de vos jetons en fonction de leur couleur (ex : rouge=5)
2- Comptez combien vous avez de jetons par couleur.
3- Calculez la somme fictive que représente ces tous vos jetons (ex : 50 jetons rouge de 5$=250$)
4- Divisez le total fictif de vos jetons par le nombre de joueur.
5- Si vous accepter les Recaves, multipliez par 2 le nombre de joueur, et si vous acceptez aussi les ‘Add-on’ multipliez par 3 le nombre de joueurs dans le ‘4’ ci-dessus.
6- Ca y’est, vous connaissez le montant provisoire de votre cave de départ.

b) 2ème Principe de base : nombre de jetons par couleur et par joueur.
Ici le principe est simple. C’est sa mise en œuvre qui est plus complexe.
L’idée est de distribuer d’abord le plus possible les jetons ayant des petites valeurs pour les ‘Caves de Départ’, et de distribuer les jetons de plus grandes valeurs à l’unité pour les Recaves et ‘Add-on’ si il y en a. Cela est logique si on considère que les mises obligatoires augmentent au fur et à mesure de la partie. Les joueurs qui vont prendre des ‘Add-on’ auront plus besoin de jetons de forte valeur unitaire (des noirs de 100$ par exemple) en fin de partie, qu’au début.

Le véritable casse tête commence ici. Combien de jetons blancs à 1$, de rouges à 5$ et de bleus à 10$ par joueur pour que chacun ait la même somme fictive. Si on a que trois couleurs, doit on en garder une pour les Recaves et Add-on.
Ce casse tête a une réponse. Le programme ‘Chips & Blinds Calculator’ va calculer tous cela pour vous en fonction de vos jetons et du nombre de joueur. N’hésitez pas à le télécharger sur notre site ici.

A titre d’exemple, voici un tableau des principales situations avec les valeurs fictives des jetons selon Las Vegas (voir page 10). Pour plus de détails et de possibilités sur le nombre de jetons par couleur et par joueur pour les Recaves et Add-on, utilisez le programme ‘Chips & Blinds Calculator’ :

Télécharger le tableau ici.

 

Le Paiement des places :


Quelque sois le nombre de joueur en tournois, il n’y a en général jamais plus de 9 places payées. Vous êtes libre de l’attribution des gains. Toutefois le programme ‘Chips & Blinds Calculator’ vous donnera le nombre de joueurs payés avec leur pourcentage et cela automatiquement.
1 à 3 joueurs : 1 places payée : 1er 100%
4 à 6 joueurs : 2 places payées : 1er 60% / 2ème 40%
7 à 10 joueurs : 3 places payées : 1er 50% / 2ème 30% / 3ème 20%
11 à 13 joueurs : 4 places payées : 1er 40% / 2ème 30% / 3ème 18% / 4ème 12%
Etc … .

Toutes les principales variantes du poker
Voir sur le site : http://www.clubpoker.net/showpage/?id=5

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article